C
I
T
A
T
I
O
N
S
et

T
E
M
O
I
G
N
A
G
E
S

Montage librement inspiré de l'oeuvre de Peter Lewis (2002), "Le matin des magiciens"

Citations :

1. Du calme et de l'orthographe (emprunt aux Pieds Nickelés).
2. Il n'est pas indispensable d'être fou pour travailler ici, mais ça aide.
3. Pas un muscle là-dedans, rien que de la bonne graisse !
4. Ce qui est important peut se trouver n'importe où... Alors je lis tout.
5. Les extraterrestres auraient influencé à distance les écrivains de science-fiction, de façon à préparer le psychisme de l'homme à une prochaine rencontre.
6. Les OVNIs n'existent pas : les objets volants non identifiés ne sont que des illusions créées à distance par des extraterrestres.
7. À propos des OVNIS, vous connaissez beaucoup de nations qui vont essayer leurs prototypes chez les voisins ?
8. Les Chinois ne pourront jamais avoir la bombe H, parce qu'ils n'ont pas le même alphabet que nous.
9. L'intelligence, c'est ce qui se passe quand rien n'empêche l'intelligence de fonctionner.
10. Nous avons longtemps souffert comme des bêtes. Il serait temps de souffrir comme des hommes.
11. (À propos des photos de soucoupes volantes), "... Si on agrandit les photos, on voit que ce sont en fait des couvercles de poubelles auxquels sont fixées des balles de tennis".
12. Ce qu'il y a d'extraordinaire dans les miracles, c'est qu'il y en a (emprunt à Chesterton).
13. Pour moi, la déchéance ce serait d'avoir à voler des livres que je ne pourrais plus m'acheter.
14. Aujourd'hui la communication avec l'infini est coupée. Il serait urgent de rétablir la ligne.
15. Je crois que l'esprit, à un haut degré d'imaginaire, ébranle et décroche des fragments de réalité situés dans le futur.
16. Je crois que quelque chose en nous ne dort jamais, sait tout et ne meurt pas.
17. Nous pourrions gouverner le futur si nous apprenions à gouverner nos rêves.
18. Je crois que notre cerveau est une maquette complète de l'univers.
19. L'homme est un organisme dans un laboratoire dirigé par l'homme.
20. L'homme est une corde tendue entre l'animal et la condition surhumaine.
21. Il ne faut jamais discuter avec le diable, car ce sont des discussions interminables et qui, forcément, n'aboutissent jamais.
22. Dans les situations désespérées, on s'en sort à condition de mesurer le temps qui reste, et d'en consacrer la moitié à réfléchir.
23. (Avec mes amis)... Nous sommes en désaccord sur tout, sauf sur l'essentiel.
24. J'essaie de donner du monde, dans la mesure de mes moyens, une vision à trois dimensions: passé, présent et avenir.
25. A la fin de la seconde guerre mondiale, j'en savais plus que n'importe quel vivant sur ce qu'il y a derrière les portes de la mort.
26. On dit que les civilisations sont mortelles par manque d'âme: ce n'est pas d'âme qu'elles manquent, mais de coeur.
27. Je pense que je fais deux ou trois fois par an un séjour dans le prochain millénaire.
28. Il y a dans ce monde assez de choses et d'hommes admirables pour n'avoir jamais le loisir de mépriser. Et le mépris n'est pas mon fort.
29. Le stalinisme ? La main dans la main, et le pied dans le derrière !
30. Je n'aime pas qu'on mette des enfants vivants dans un crématoire. Je pense que les gens qui font ça, il faut les empêcher de le faire. Cela me paraît extrêmement simple.
31. Un terroriste mort ne terrorisera plus personne.
32. Qui n'a pas tout dit ne méritait pas la parole.
33. S'il suffisait de s'asseoir sur ses cuisses pour acquérir le savoir suprême, toutes les grenouilles seraient Bouddha. (Joseph Blumroch)
34. Si vous développez le savoir, vous augmentez les points de contact avec l'énigmatique.
35. Le but de la science est de rendre volontaire la modification.
36. Le gène fait le génie, mais le génie perfectionne les gènes.
37. L'intelligence, c'est ce qui fait que l'on s'abstient de conclure.
38. Pourquoi la psychanalyse? Parce queue !
39. J'ai subi de telles tortures (à Neue Bremm) que je me suis imaginé à mon retour en avoir inventées quelques-unes !
40. Je ne veux pas voir mon petit-neveu car j'ai vu trop de bébé mort et je porte peut-ête malheur.

Ils ont dit de lui :

1. A mon étonnant ami Jacques Bergier qui lirait Tintin en plus de langues qu'il n'existe d'éditions
(Hergé, dessinateur, dédicace partielle pour "Vol 714 pour Sydney").
2. Avec l'humour délicieux qu'on lui connaissait, il aurait volontiers signé l'album "Vol 714 pour Sydney" si on le lui avait demandé !
(Philippe Goddin, secrétaire général de la Fondation Hergé)
3. Il était frêle et puissant à la fois, avec ce cerveau qui battait fort sous les tempes fragiles.
(Philippe Druillet, dessinateur)
4. Parmi les cent calembredaines volontaires qu'il racontait, il y avait toujours une ou deux idée forte et profonde.
(Pr. Rémy Chauvin, biologiste)
5. Jacques Bergier fut un conteur oriental des temps modernes.
(Pr. Yves Lignon, statisticien)
6. Il distillait des idées comme la reine des abeilles pond des oeufs, par millions, à jet continu et sans repos.
(Charles-Noël Martin, physicien)
7. Il est mort seul, volontairement, comme un grand fauve blessé dans sa tanière
(François Richaudeau, éditeur)
8. En mourant, c'est la première fois qu'il fait de la peine
(Aimé Michel, écrivain et journaliste)
9. Aucune torture n'a pu avoir raison de cet homme de fer
(Julius Mader, historien)
10. Rien ne peut plus l'étonner. Le ciel lui est déjà tombé sur la tête dans un bordel à Tombouctou en 1754
(Roger Vaillant, écrivain, désignant Marat dans "Drôle de jeu")
11. Avec ses lunettes rondes, son crâne dénudé, ses lêvres minces, son cou de poulet, ses yeux pointus, et ses touffes de duvet mal réparties, il avait quelque chose du savant fou de science-fiction, du gnome de laboratoire secret, et du rat de bibliothèques imaginaire
(Louis Pauwels, écrivain)
12. Je regardais Jacques Bergier avec fascination à la télévision. Séduit par sa voix, je l'imitais pour m'amuser: j'ai encore "Sa" voix dans la mienne, tant d'années après sa mort !
(Stéphane Steeman, humoriste)
13. Jacques Bergier est mort. Line (Bergier) aussi me dit-on... Ah! La vache! C'est pas facile tous les jours la vie !
(François Corbier, chanteur)
14. Au fond, vous savez, mon seul rival international, c'est... Bergier !
(Charles de Gaulle, général de brigade - apocryphe)
15. Il aurait fallu lui attacher plusieurs ingénieurs chargés de noter ses idées pour les pousser jusqu'à l'accomplissement, ce dont il était tout à fait incapable
(Pr. Rémy Chauvin, biologiste)
16. Je remercie chaque jour de la vie, qui m’a accordé la chance de rencontrer un être de la valeur de Jacques Bergier
(Janine Modlinger, sa secrétaire particulière)
17. Connaître bien Jacques Bergier, est-ce que c’est possible ? Je ne crois pas. Personne ne peut prétendre bien connaître Jacques Bergier
(Jean Dumour, journaliste)
18. Approcher Jacques Bergier, c'était entrer dans le cercle intarissable de ses réflexions cocasses, de ses coq-à-l'âne, de ses provocations intellectuelles, résultants d'une activité mentale infatigable et sans pareille !
(Aimé Michel, écrivain et journaliste)
19. Bergier est un petit bonhomme invraisemblable, absolument fascinant, qui, après avoir combattu dans le maquis, après avoir survécu au camp de concentration, après avoir repéré et signalé à l'Intelligence Service la base de Peenmunde, passe maintenant son temps à élaborer les hypothèses les moins contrôlables, à imaginer des univers logiques dans lesquels il est impossible de calculer deux plus deux.
(Umberto Eco, écrivain)
20. Rarement un homme aura si peu vécu dans le réél, ou si vous préférez le réél des autres
(Yves Frémion, écrivain)
21. Il était un esprit profond, paradoxal, sarcastique, formidablement érudit, un jaillissement perpétuel d'idées neuves, provocantes, contradictoires, muni d'une foule de dons qui n'appartenaient qu'à lui seul, et qui disparaissent avec lui.
(Aimé Michel, écrivain et journaliste)
22. J'aurais certainement voté pour le "Matin des Magiciens" ... si les statuts de l'Académie Goncourt ne m'en avaient empêché !
(Hervé Bazin, écrivain, président de l'Académie Goncourt)
23. Mon pauvre cher ami ! Vous voulez donc bombarder la ligne Siegfried avec des particules alpha !
(Paul Raynaud, 1940, Président du Conseil, lors d'une entrevue en présence du général de Gaulle)
24. Ferment incomparable pour l’ensemble de la science-fiction française, doté d’une amabilité et d’une générosité rares, il a donné d’innombrables idées de science-fiction à plusieurs écrivains.
(Pierre Versins, écrivain et encyclopédiste de science-fiction)
25. Jacques Bergier était un homme extraordinaire, plein de gentillesse, de drôlerie, d'intelligence. C'est un personnage que je tiens à réhabiliter, parce qu'il est toujours présenté comme un farfelu. En réalité c'était un vrai savant.
(Valérie Schmidt, libraire de science-fiction "La Balance" (Paris) durant les années 50')
26. Je dirai que mes innombrables conversations avec Jacques Bergier m'ont apporté des rudiments scientifiques, et surtout qu'elles me furent une école bienvenue de scepticisme. Je n'ai jamais rencontré personne par la suite qui fit preuve d'autant de scepticisme, d'ironie et d'humour souvent noir. En ce sens précis, je dirais qu'il a été quelque peu pour moi un Maître, et sans doute le seul.
(Gérard Klein, écrivain de science-fiction)
27. J’ai éprouvé pour Jacques une très profonde affection, parce que voilà un Homme: chaque fois qu’il l'a pu il m’a aidé (tout le monde était contre moi au début de mes contes fantastiques) car lui il a ressenti ce qui pouvait être intéressant en moi... ce qui par la suite m’a fait entrer dans la "Crique des Fantastiqueurs"!
(Claude Seignolle, écrivain fantastique)
28. Blumroch est admirable en effet. Admirable, insolite, et singulièrement fascinant. Je n'ai assisté qu'une seule fois à un dialogue entre Bergier et Pauwels, et je ne suis pas prêt de l'oublier.
(Michel de Saint-Pierre, écrivain)


© Pierre Fabre, Claude Thomas, 2002-2007

Retour sur l'espace Bergier ............................. Retour sur l'île fantastique